#9 AFEST

🎶 Tiens tout a changé ce matin
Je n’y comprends rien
C’est la FEST, l’AFEST 🎶

Ah oui, je suis en mode FESTif pour vous parler d’une modalité pédagogique qui est, à mon sens sous-évaluée et sous-utilisée en entreprise, la formation en situation de travail. Allez, branchez les guitares.1.2.3.4…

La FEST ou l’AFEST ?

Commençons par définir ces acronymes :

👉 FEST pour Formation en situation de Travail

👉 AFEST pour Action de Formation en Situation de Travail

Ces dispositifs prennent source dans la formation « terrain » qui est sûrement la plus vieille modalité de formation. Au temps de Néandertal, on regardait l’ancien chasser et on reproduisait ses gestes pour tenter de rapporter un gibier 🦌.
Souvent informelle (vous savez celle dont vous vous dites “J’ai été formé sur le tas”) c’est une pratique éminemment répandue et utilisée au quotidien. Elle est notamment symbolisée dans l’apprentissage des métiers manuels et techniques.

La formation en situation de travail (FEST) apparue en 2015, c’est donc la formation que vous réalisez sur le terrain. Elle se réalise avec une intention pédagogique avec des moyens, une organisation et une évaluation afin d’atteindre un objectif professionnel. Tout de suite, on change de ton. Fini de bricoler, la formation en situation de travail, c’est du sérieux !

L’action de formation en situation de travail (AFEST) est issue de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2018. Elle apporte à la FEST la dimension de l’action en situation de travail afin de compléter le dispositif.

Pour résumer, on peut dire que la FEST est la modalité pédagogique utilisée de manière générale (tout comme le e-learning ou le présentiel) et que l’AFEST désigne l’action de formation en elle-même (je mets en place une AFEST pour former mon nouveau boucher 🔪)

Pour ceux qui se risqueraient à comparer la formation sur le tas et l’AFEST, c’est comme comparer le guitariste 🎸 qui joue péniblement dans son garage à celui qui joue devant des dizaines de milliers de personnes. Le second a mis en place les moyens et actions pour arriver à l’objectif de poser des accords barrés au Stade de France 🏟️. Et au final, le solo de Highway to Hell d’ACDC prend une tout autre dimension 🤘 🤘 🤘.

Learning by doing, certainement une des meilleures pédagogies

L’AFEST, c’est l’avènement du learning dy doing. « Faire » pour apprendre plutôt « qu’apprendre » pour faire. « C’est en forgeant que l’on devient forgeron ». Cela tombe bien, l’AFEST vous permet de forger. Forger vos pratiques dans l’expérience et dans la réalisation. Forger votre savoir-faire en situation de production.

L’apprentissage par la pratique, c’est confronter sa connaissance à la réalité du terrain. Se tromper. Progresser. Recommencer. Expérimenter. Regarder le collègue. Faire à sa place. Ce mécanisme est un puissant levier de rétention 🧠 des compétences, comme le souligne la pyramide de l’apprentissage.

Ainsi, 75% de l’apprentissage par la pratique est approprié et retenu par le collaborateur.

La réflexivité, ce moteur d’apprentissage

L’AFEST s’est construit autour de 2 séquences :
▶️la mise en situation (comme nous venons de le voir ci-dessus) : on appuie sur « Play » et on agit.
◀️la prise de recul : on rembobine l’action pour en analyser le contenu.

Cette phase que l’on nomme « réflexive » est constitutive d’une AFEST. Elle a pour objectif de donner à l’apprenant le temps de pouvoir se retourner sur ces actions afin d’analyser objectivement son travail dans une démarche de progrès.
Cette phase comprend bien évidemment une boite à outils 🧰 🛠️ destinée à faciliter l’analyse. Il existe 2 types d’outils :

Des témoins de l’activité (ou trace de l’activité)

🎥 Enregistrement vidéo pour permettre un débrief. Comme l’analyse vidéo du dernier match du PSG, on voit mieux le match à la TV que quand on est sur le terrain.
🗣️ Reconstitution orale pour répéter les tâches de l’activité. On verbalise chaque action, on déclenche ainsi une réflexion sur l’action entreprise (Pourquoi je fais cela ? Et puis après cela ?)
👀 Débriefing par un témoin pour obtenir la vision d’un œil extérieur qui donne un autre point de vue et une plus grande prise de recul, le tout avec une grille d’observation pour objectiver la démarche.

Des référentiels de l’activité

💼 Une fiche de poste avec la description précise des missions
Une procédure avec les tâches et jalons
⚙️ Une norme qui organise la mise en œuvre de l’activité

Ces outils ne sont pas exhaustifs. On peut créer à sa façon des outils témoins qui rendent compte de l’expérience vécue ou des outils dits « prescrits » qui donnent la méthodologie indiquée.

Toi + Moi, l’AFEST est une partition qui se joue à 2

La présence d’un formateur/tuteur est fondamentale dans la mise en place d’une telle action. Véritable guide, le formateur use de ses connaissances et utilise des outils pratiques et pédagogiques pour développer les compétences de l’apprenant.

En phase réflexive, le formateur est mis à contribution dans sa capacité à analyser et à donner du feedback. Le droit à l’erreur ❌ étant un élément intrinsèque à l’AFEST, le formateur laisse l’initiative à l’apprenant en situation d’activité pour revenir sur sa prestation en situation réflexive.

Cette position de formateur rappelle l’enseignement par les pairs (90% de rétention) décrit dans le schéma ci-dessus. « On retient mieux ce que l’on enseigne ». Le formateur, dans les phases réflexives, se trouve dans cette situation. L’AFEST a également pour bénéfice de faire progresser le formateur. 2 pour le prix d’1, qui dit mieux ?

Qu’est-ce qu’on attend pour faire l’AFEST ?

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? Je vous le demande tout de go.
Un salarié formé par un autre salarié sur le terrain, au plus proche de l’activité. Avec, cerise 🍒 sur le gâteau, une rétention des connaissances et des pratiques beaucoup plus fortes. Que demandez de plus ?

Alors je vous le concède , l’AFEST est une révolution en soi. Peut-être aussi importante que la digitalisation de la formation. On passe :

R

D’une formation « One to many » à une formation « one to one»

R

D’une formation par la théorie à une formation par la pratique

R

D’un apprentissage plutôt passif à un apprentissage actif

Et c’est rudement efficace notamment pour :

🔄Transmettre pour sauvegarder le savoir-faire en interne
📈Recruter des personnes sur des métiers en tension pour mettre en place une montée en compétences
🌟Valoriser et fidéliser vos meilleurs experts métiers
🔀Accompagner le changement dans l’organisation

Convaincu(e) ?

QUOI vous n’êtes pas encore inscrit à notre NOOUSletter formation ? Cliquez sur le bouton en dessous pour ne pas en perdre une miette 🍴

Julie de chez NOOUS

Communicante enthousiaste

Email : jbessonie@noous.co

Mieux NOOUS connaitre
Parfois, on écrit des articles
Souvent on partage du contenu sympa (et utile) sur LinkedIn
Comment ? Vous n’êtes pas encore inscrit à la NOOUSletter ?

Vous êtes arrivés à la fin de cette NOOUSletter (belle perf’)
Vous pouvez dès à présent reprendre une activité normale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *