iprp : quel est son rôle ?

Depuis le 1er juillet 2012, la DIRECCTE enregistre les Intervenants en Prévention des Risques Professionnels (IPRP), en vertu de l’article L. 4644-1 du code du travail. Cet enregistrement se substitue à l’habilitation du collège régional CRAMIF-ARACT-OPPBTP.

1. qu’est-ce qu’un iprp ?

Un IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnels) est une personne, physique ou morale, dotée de compétences techniques, organisationnelles ou médicales (hors médecine du travail) dont la mission consiste à participer à la prévention des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail, en complément de l’action conduite par le médecin du travail.

L’habilitation IPRP est accordée en fonction des garanties d’indépendance et de compétence.

2. quel est le rôle de l’iprp ?

L’intervenant en Prévention des Risques Professionnels participe à la prévention de la santé et de la sécurité des salariés et à l’amélioration des conditions de travail dans un objectif exclusif de prévention.

Selon l’article R.4623-38, l’IPRP se doit d’assurer :

Des missions de diagnostic
et de conseil

Des missions d’accompagnement
et de suivi

La communication des résultats de ses études au médecin du travail

L’action de l’IPRP s’organise dans un contexte pluridisciplinaire en relation avec le médecin du travail. L’action complémentaire des médecins du travail et des IPRP permet d’offrir :

  • Pour le salarié : une protection globale et élargie contre les risques liés au travail
  • Pour l’employeur : une aide à l’évaluation des risques qui pèsent sur les salariés dans le cadre de leur activité professionnelle. En effet, l’apport de compétences pluridisciplinaires doit permettre à l’employeur d’optimiser son analyse des risques et de mieux les prévenir.

3. quelles sont les garanties en faisant appel à un iprp ?

Le législateur a introduit la notion d’Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (IPRP) et défini leurs fonctions et rôles pour permettre aux entreprises d’avoir recours à des experts reconnus, et dûment habilités, en prévention des risques dans l’entreprise.

En effet, l’habilitation IPRP est accordée en fonction des garanties d’indépendance et de compétence présentées par la personne ou l’organisme, de l’expérience acquise dans le domaine de la prévention des risques professionnels et de l’amélioration des conditions de travail et des moyens dont il dispose pour exécuter les missions pour lesquelles il est habilité. Les services de santé au travail définissent les modalités de la collaboration entre l’intervenant en prévention des risques professionnels et le médecin du travail.

4. Quelles sont les règles d’intervention ?

La convention signée entre le service et l’intervenant doit préciser en plus des règles d’accomplissement de ses missions : (article R.4623-37)

  • Des conditions garantissant son indépendance

  • Un temps nécessaire et des moyens requis pour exercer sa mission

  • Aucune discrimination possible en raison de ses activités de prévention



EBOOK SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Découvrez gratuitement notre méthode pour développer la sécurité dans votre entreprise. Vous recevrez également la documentation pour y parvenir : fiche causerie, fiche évaluation des risques, etc.

Le sujet de la sécurité au travail vous intéresse ? Je vous invite à lire mon article sur les 5 bonnes pratiques pour développer la sécurité dans votre entreprise, ou celui sur l’intégration de la sécurité dans la pratique des métiers.

clément rigour

clément rigour

Consultant QHSE

 

« Passionné par le QHSE et le cinéma, j’aime découvrir et apprendre. Tout ce que nous pensons déjà connaître nous empêche souvent d’apprendre. »

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *