La pédagogie digitale

🎶Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s’oublier 🎶

Aujourd’hui, je m’attaque à un challenge qui s’annonce être un Everest 🏔️ : vous faire oublier les mauvais souvenirs du passé de l’e-learning pour penser et construire la pédagogie digitale de demain. Chiche !

L’e-learning version années 2000 nous a fait beaucoup de mal

On ne va pas s’en cacher . 21 ans plus tard, il y a prescription. Les e-learnings que l’on a proposé au début des années 2000, c’était ni fait, ni à faire ❌ : 2h par module avec des graphismes d’outre-tombe et une interaction plus faible qu’un Pac-Man…l’horreur pour un apprenant 😱.

Certains modules ont vécu jusqu’au milieu des années 2010. Et cela a laissé des traces. Des amertumes. Des rejets de la pédagogie digitale.

Non, ne me dites pas qu’il reste une relique d’e-learning dans votre catalogue de formation ?

La pédagogie digitale ? Vous pouvez développer ?

Ce sont les formats divers et variés de cours et formations en ligne : e-learning, MOOC, SPOC…. Les contenus ont explosé 💥 ces 10 dernières années, tant dans les offres de formation des entreprises, que sur des plateformes de cours en ligne : Linkedin learning, Edx, Coursera ou encore Udemy pour ne citer que les plus connus.

Les progrès technologiques ont créé des outils 📱 pour partager facilement des contenus de formation. Dans sa course, la technologie a oublié la pédagogie qui est restée à quai. Et les apprentissages en ligne pour nombre d’apprenants sont tombés en panne sèche. Ou presque : 10% des inscrits à un MOOC vont au bout du parcours. 4% réussissent la certification.

Pourquoi en est-on arrivé là ?

[tension extrême avant LA réponse]…… parce que l’on a fait l’amalgame entre formation en ligne et auto-apprentissage. Les formations en ligne ont oublié 2 principes pédagogiques FON-DA-MEN-TAUX :

🧠 l’apprentissage actif : visionner des vidéos et répondre à des quizz n’ont jamais excité les neurones d’un apprenant

👨‍💼👩‍💼l’apprentissage collaboratif : la plupart des formations en ligne crée un isolement de l’apprenant en le coupant d’interactions pourtant fondamentales pour ancrer des savoirs et développer des compétences.

L’art de la pédagogie ça vous parle ? C’est juste par ici

Alors Julie, c’est quoi la pédagogie digitale ? La vraie ?

Content que vous me posiez cette question . On va faire simple. Plutôt que de se focaliser sur le QUOI (à grandes salves de contenus indigestes), il faut se concentrer sur le COMMENT.

Passer de “C’est quoi une négociation commerciale réussie” à “Comment réussir une négociation commerciale”
Passer de “C’est quoi les 5 tips de la prise de parole en public” à “Comment avoir une aisance lors de sa prise de parole en public”.

Le digital autorise aussi la mise en pratique (le COMMENT). Et c’est une grande nouvelle ! 🎉🎉

Je vais vous partager quelques bonnes clés 🔑 pour concevoir une pédagogie digitale qui déchire !

On apprend seul mais jamais sans les autres

Voici 3 principes qui me paraissent être clés :

Les cohortes d’apprenants

Vous lancez un parcours avec des modules en ligne ? Embarquez vos collaborateurs par cohortes : on débute ensemble, on finit ensemble ! Un peu comme à Koh Lanta, sauf que tout le monde doit finir l’épreuve sur les poteaux ! Apprendre ensemble est un véritable moteur de motivation : on crée de l’émulation collective, de l’entraide, on renforce les savoirs par les échanges et les partages d’expérience.

Les Live sessions

Créez des moments d’apprentissage collectifs avec le formateur : une visio de 1h où le groupe produit, expérimente, teste. On met en pratique en collectif synchrone, le formateur régule, facilite, encourage. On active un pouvoir incroyable chez l’apprenant symbolisé par une expression “ça y est, je l’ai fait !”

L’animation communautaire

C’est sûrement la botte secrète de la pédagogie digitale de demain. La capacité à fédérer des apprenants autour d’un objectif commun : savoir et savoir-faire.

Le peer learning, c’est :
❓Jeanne qui pose une question sur le forum
🙋Mathilde qui lui répond
📺Loïc qui réagit en affirmant qu’il s’est posé la même question et qui partage une vidéo trouvée sur Youtube sur ce sujet
✔️Mehdi qui corrige le travail de Jean-Jacques et de Simon
✔️ Simon qui corrige le travail de Jeanne et Loïc
✍️ Mathilde qui reformule un point technique à Mehdi
☕Loïc qui propose à Jean-Jacques de boire un café autour de sa dernière réalisation

En somme, les connexions sociales induites par la cohorte créent une richesse d’apprentissage collectif qui tire le groupe à donner le meilleur de lui-même.

Pour avoir participé à des formations en ligne avec ces 3 principes, je peux vous attester de leur efficacité : j’en ai eu pour mon argent 💰

Si le sujet a éveillé en vous des idées 👉 on peut prendre un thé aussi pour papo-thé (j’avais trop envie de la placer).

QUOI vous n’êtes pas encore inscrit à notre NOOUSletter formation ? Cliquez sur le bouton en dessous pour ne pas en perdre une miette 🍴

Julie de chez NOOUS

Communicante enthousiaste

Email : jbessonie@noous.co

Mieux NOOUS connaitre
Parfois, on écrit des articles
Souvent on partage du contenu sympa (et utile) sur LinkedIn
Comment ? Vous n’êtes pas encore inscrit à la NOOUSletter ?

Vous êtes arrivés à la fin de cette NOOUSletter (belle perf’)
Vous pouvez dès à présent reprendre une activité normale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *