Organisation apprenante : Mythe ou Réalité ?

« Le rythme auquel les organisations apprennent pourrait devenir la seule source durable d’avantages concurrentiels dans un monde en perpétuel changement. » Ainsi s’exprimait en 1990 Peter Senge.

Le concept d’organisation apprenante a été développé aux Etats Unis à la fin des années 1980 par Peter Senge, écrivain américain et maître de conférences au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Ce dernier est spécialisé en ingénierie et a obtenu une maîtrise en modèles de systèmes sociaux.

1. l’organisation apprenante par peter senge

Selon Peter Senge une organisation apprenante est « une organisation où les gens développent sans cesse leur capacité à produire les résultats qu’ils souhaitent, où des façons de penser nouvelles et expansives sont favorisées, où l’aspiration collective est libérée et où les gens apprennent continuellement à apprendre ensemble. »

D’après cet auteur américain, 5 disciplines permettent la mise en œuvre d’une philosophie d’organisation apprenante.

1- La pensée systémique : voir les problèmes dans leur ensemble.

La première discipline n’est autre que la pensée systémique.

Selon Senge, cette dernière représente les exigences d’une évaluation constante de la pensée, du suivi de la structure et des situations qui prennent place. Elle représente surtout l’apprentissage de ces structures et de ces relations.

La pensée systémique permet donc de modifier plus efficacement les systèmes et d’agir en accord avec les processus du monde naturel et économique.

Néanmoins, pour construire la pensée systémique, nous avons besoin des quatre autres disciplines.

2- La maitrise personnelle : clarifier notre approche de la réalité.

« …personne ne peut accroître la maîtrise personnelle de quelqu’un d’autre. Nous pouvons simplement mettre en place des conditions qui encouragent et soutiennent ceux qui veulent accroître leur propre maîtrise personnelle » (Peter Senge, 1990)

La maitrise personnelle est un élément de l’organisation apprenante propre à chaque individu.

De ce fait, en augmentant la capacité personnelle des individus vers les résultats souhaités, de par la motivation au travail et des aptitudes nouvelles par exemple, les employés et la structure elle-même auront plus de chance à atteindre les objectifs suivis.

L’apprentissage individuel ne garantit donc pas l’apprentissage organisationnel, mais sans apprentissage individuel, il n’y a aucun apprentissage.

3- La vision partagée : savoir relier des individus ensemble.

Selon Senge, une vision partagée est vitale pour une organisation apprenante, car elle offre l’énergie et la visée nécessaire à l’apprentissage.

De ce fait, au sein même d’une organisation apprenante, tous des individus ont un but commun et des objectifs à atteindre en équipe.

4- L’apprentissage en équipe : favoriser la réflexion collective par le dialogue.

Selon Senge, lorsqu’une équipe a une vision concordante, une direction commune émerge et l’énergie des individus s’harmonise.

Néanmoins, « L’apprentissage en équipe est la discipline la plus exigeante intellectuellement, émotionnellement, socialement et spirituellement. » (Peter Senge, 1990).

De ce fait, la finalité n’est pas uniquement de travailler en équipe, de communiquer ou d’être compétent, le plus important reste d’apprendre à apprendre à travailler ensemble.

A cette 4ème discipline viennent donc se rajouter les notions de compétence et intelligence collective.

5- Les modèles mentaux : apprendre à nous défaire de nos préjugés.

Cette dernière discipline est considérée comme le maillon faible à l’accomplissement d’une organisation apprenante.

Ces modèles mentaux font donc référence à l’ensemble des idées internes sur la manière dont fonctionne le monde. Ces idées sont générées dans le subconscient des individus qui les utilisent automatiquement sans forcément le réaliser.

2. étude sur l’organisation apprenante par france stratégie ?

1- Caractéristiques : Organisation apprenante Vs structure simple

Voici quelques pourcentages de caractéristiques qui diffèrent selon la forme d’organisation du travail :

Source : Note de synthèse, Promouvoir les organisations du travail apprenantes : enjeux et défis pour la France, France stratégie

Interprétation des résultats :

Dans une organisation apprenante, 87% des salariés sont autonomes dans leurs méthodes de travail, contre 62% dans une structure simple.

97% des salariés appartenant à une organisation apprenante sont capables de résoudre les problèmes imprévus contre 82% dans une structure simple.

91% des personnes appartenant à une organisation apprenante, apprennent de nouvelles choses contre 71% dans une structure simple.

84% des salariés d’une organisation apprenante sont capables de contrôler leur qualité de travail contre 73% dans une structure simple.

De ce fait, une entreprise adaptant le modèle d’organisation apprenante permet à ses salariés d’être de plus en plus autonome dans les méthodes mais également dans le rythme du travail.

2- Qualité du travail : Organisation apprenante Vs structure simple

Nous pouvons constater que les travailleurs appartenant au modèle d’organisation apprenante sont plus nombreux à bénéficier de conditions de travail favorables.

Nous pouvons également en déduire que ces mêmes salariés déclarent bénéficier d’une meilleure qualité de travail et de management.
En effet, les travailleurs appartenant au modèle d’organisation apprenante, ont une reconnaissance envers leur travail, sont plus souvent consultés pour définir les objectifs et influencent la prise de décision.
Concernant la qualité du management, ces travailleurs sont plus nombreux à avoir une opinion positive de leur entreprise mais aussi de leur manager de proximité.

En conclusion, on ne devient pas une organisation apprenante du jour au lendemain. Cela se prépare en mettant en place des actions qui influencent l’ensemble des acteurs de l’organisation, en commençant par la direction.

Pour aller plus loin, voici quelques idées de contenus à lire à ce sujet :
Le service public : une organisation apprenante
Entreprise apprenante : 10 actions pour passer du mythe à la réalité
Les organisations du travail apprenantes : les enjeux et défis pour la France
L’organisation apprenante, la gestion des connaissances et l’engagement des parties prenantes.

Vous pouvez également écouter notre Podcast « L’entreprise apprenante » en cliquant juste ici. Ce dernier cherche à comprendre comment les entreprises façonnent des capacités d’apprentissage en continu pour accélérer, innover, se transformer à l’échelle collective.

Myriam AmarRay

Myriam AmarRay

Manager - Organisation, RH, Management & Digital

« Passionnée de mobilisation, j’ai à cœur de mettre en mouvement les individus et organisations et de les rendre acteurs du changement. Depuis plusieurs années, j’accompagne les organisations de secteurs variés dans leurs projets de transformation, tout particulièrement sur les volets RH et digital. »

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *