#8 Formation HSE / Habilitation

Bienvenue dans cette NOOUSletter ! Aujourd’hui, on va parler des formations et habilitations HSE. 🎶 Ne me quittez pas : ce sujet est généralement peu acclamé, pourtant, vous allez voir, c’est plutôt sympa 😉

1- Formation HSE / Habilitation : vous l’avez ?

🥁 Cet acronyme signifie… Hygiène, Sécurité et Environnement.

Il est défini par les éditions Lefebvre Dalloz comme « un domaine d’expertise ayant pour vocation le contrôle et la prévention des risques professionnels (physiques et psychosociaux, consignés dans le Document Unique d’Evaluation des Risques professionnels) ainsi que la prise en compte des impacts sur l’environnement de l’activité humaine (la RSE, par exemple, s’inscrit dans ce cadre) » 🦺🏭

2- Survol de la législation

La formation des salariés à la sécurité est une obligation de l’employeur basée sur les articles L4121-1 et suivants du Code du travail ⚖️ : « L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Cette obligation prend sa source dans la loi du 6 décembre 1976 relative au développement de la prévention des accidents du travail.

L’employeur doit notamment mettre en œuvre une politique de prévention dont l’objectif est de permettre aux salariés de prendre les précautions nécessaires pour préserver leur propre sécurité, mais aussi celle des autres employés. En entreprise, de nombreux acteurs peuvent coordonner la politique HSE, en lien avec la direction et les managers.

3- Formation générale à la sécurité vs formations spécifiques

On distingue la formation générale à la sécurité qui s’adresse à l’ensemble du personnel (y compris salariés temporaires et stagiaires) des formations à la sécurité dites « spécifiques », relevant de dispositions légales et réglementaires.

La première est souvent dispensée en interne, par un salarié de l’entreprise qui dispose à la fois de compétences techniques ET pédagogiques (élémentaire mon cher Watson 🕵️‍♂️). Elle concerne principalement les conditions d’exécution du travail, de circulation dans l’entreprise et la conduite à tenir en cas d’urgence.

Les secondes interviennent lorsque les activités présentent des risques particuliers, tels que le risque chimique ou biologique, la radioprotection ☢️, le bruit et les vibrations, la manutention de charges, les travaux du bâtiment etc. Certaines formations HSE comprennent des habilitations du personnel (CACES, habilitations électriques…) qui attestent la capacité d’un collaborateur à réaliser ses missions en toute sécurité.

– Dis Jamy, qui délivre l’habilitation ? – C’est l’employeur, Fred !

Trois conditions cumulatives pour cela :

Aptitude médicale reconnue par un médecin du travail 🥼

Une formation dispensée par un organisme de formation agréé, souvent externe

Z

Des prérequis divers qui valident la formation.

4- Gérer efficacement les formations et habilitations de vos salariés

J’ai eu la chance d’interviewer Simon Arcidiacono de chez NOOUS. En tant que HSE learning manager, il pilote notamment l’ingénierie de la formation HSE chez ses clients 👨‍✈️ C’est donc un interlocuteur privilégié pour le partage des bonnes pratiques en matière de maîtrise des risques et planification HSE 🌟 Voici ses conseils avisés 🙂 :

Centraliser la liste des personnes habilitées dans un seul outil

Faites vos jeux ! 🛠️ Le must selon Simon ? Un logiciel de gestion informatisée, plus pratique et moins archaïque que l’ouverture simultanée de plusieurs fichiers Excel (les vrais savent), puisqu’il permet d’avoir toutes les informations sous les yeux 👀

Anticiper les péremptions pour maintenir les habilitations du personnel

Les habilitations sont limitées dans le temps. Pour que vos salariés puissent continuer à travailler, veillez à suivre attentivement leur validité et la fréquence des remises à niveau (en configurant par exemple des alertes 🚨 sur votre logiciel 😉)

Ces recyclages ♻️ représentent grosso modo 50% du plan HSE. Pour le compléter, ajoutez-y une pincée de nouveaux sujets réglementaires et un zeste de besoins identifiés chez les arrivants ou les personnes qui changent de poste 💯

Mettre en synergie les services HSE et formation 💬 et impliquer le plus possible les équipes terrain

You can do maaagic (special shout-out aux personnes qui auront la référence 🙈) en faisant en sorte que les parties prenantes avancent main dans la main 🤝

Anticiper les péremptions pour maintenir les habilitations du personnel. Dépoussiérer au maximum des formations peu joviales dont les personnes se désintéressent. L’absentéisme est d’ailleurs un enjeu de taille 💸

Inviter les collaborateurs à évaluer les formations suivies pour analyser les remontées

Penser au e-learning, qui se développe dans le domaine HSE 💻 (depuis peu, il est par exemple possible de se former en ligne à l’utilisation des produits qui contiennent du diisocyanate – à vos souhaits !)

Et voilà, cette NOOUSletter est terminée, j’espère qu’elle vous aura plu et que les conseils partagés par notre expert vous seront utiles 🙌

QUOI vous n’êtes pas encore inscrit à notre NOOUSletter Richesses Humaines ? Cliquez sur le bouton en dessous pour ne pas en perdre une miette 🍴

Inès FAUCOUP

Responsable activité DRH & QSE à temps partagé

Email : ifaucoup@noous.co

Mieux NOOUS connaitre
Parfois, on écrit des articles
Souvent on partage du contenu sympa (et utile) sur LinkedIn
Comment ? Vous n’êtes pas encore inscrit à la NOOUSletter ?

Vous êtes arrivés à la fin de cette NOOUSletter (belle perf’)
Vous pouvez dès à présent reprendre une activité normale.

1 Commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *