#9 L’Offboarding

Vous vous souvenez de la NOOUSletter abordant l’onboarding ou le processus d’intégration il y a quelques semaines ? Aujourd’hui, c’est simple, on s’intéresse à l’étape opposée du parcours collaborateur : l’offboarding, ou le processus de sortie des effectifs.

Préparez-vous à l’atterrissage ! 🛬

I- Définition de l’Offboarding

Eh oui, encore un terme qui nous vient d’Outre-Atlantique 😉 Signifiant littéralement « débarquement », l’offboarding désigne la gestion de la période précédant le départ, volontaire ou non, d’un salarié de l’entreprise.

Ce processus a longtemps été délaissé car sous-estimé et parfois mal perçu. Mais il occupe désormais plus de place au sein des entreprises françaises qui se rendent compte de l’importance de soigner le départ d’un collaborateur, tout autant que son arrivée.

Parmi les avantages significatifs d’un processus d’offboarding intègre, bienveillant et efficace 🤝 :

Transmission des compétences et des savoir-faire internes à l’entreprise facilitée

Impact positif sur la marque employeur, notamment par le biais d’anciens employés « ambassadeurs » de l’organisation. En partageant son expérience dans son entourage professionnel et personnel, ou via un avis rédigé sur Glassdoor par exemple, votre précédent collaborateur contribue à consolider votre réputation et attirer de nouveaux talents 🌟

En conservant une bonne image de l’entreprise, le collaborateur sortant sera plus enclin à revenir plus tard comme un boomerang 🥏 Ce type de recrutement, en plein boom, représente un gain de temps et d’argent.

On a donc tout à y gagner ! (N’hésitez pas à me contacter pour vos slogans publicitaires 😅)

II- Les étapes essentielles d’un processus d’offboarding réussi

Tout comme le processus d’onboarding, l’offboarding se prépare en amont ! 💭 Voici les jalons à inclure.

Dédramatiser le départ

On a trop souvent tendance à associer le départ d’un collaborateur à quelque chose de négatif, voire tabou. Or c’est quelque chose de naturel dans la vie de l’entreprise, surtout depuis que les parcours sont moins linéaires. Aujourd’hui, on mise sur le professionnalisme, pour se quitter sans fausse note 🙌

Échanger avec le collaborateur

C’est l’occasion de recueillir son retour d’expérience, de réduire l’écart de perception entre votre croyance et les causes réelles du départ et de régler certains détails, comme les conditions du départ (date, congés etc.).

Communiquer avec l’équipe

Les personnes concernées apprécieront d’être tenus informées du départ de leur collègue avant de l’entendre ailleurs de manière informelle 🗣️ Le départ peut instiller le doute dans l’esprit des salariés qui resteront. Pour lever ces craintes, annoncez la nouvelle en toute transparence. Veillez aussi à ce que votre salarié sortant reste intégré dans la vie d’entreprise jusqu’au jour de son départ.

Organiser la passation

Il s’agit d’anticiper la nouvelle répartition temporaire de la charge de travail, en rassurant vos employés et/ou assurer la transition du poste de travail entre le collaborateur sortant et son successeur. Si les contrats le permettent, ce dernier pourra bénéficier d’une période de formation avec son prédécesseur. Sinon, votre collaborateur peut réaliser un guide pour faciliter la prise de poste du nouvel arrivant (process opérationnels, culture d’entreprise et bonnes pratiques…).

Respecter les formalités de départ

Préavis, remboursement des dernières notes de frais, versement des indemnités potentielles…

Documents à remettre : solde de tout compte, certificat de travail, portage de la mutuelle et tutti quanti. Si vous n’êtes pas #teamMonicaGeller dans l’âme, pensez à automatiser vos process pour ne rien oublier ! ☕

Restitution des biens de l’entreprise et clôture de tous les accès : récupérez le matériel prêté (ordinateur 💻, téléphone portable…), changez les mots de passe en vue de protéger vos données confidentielles, désactivez le badge etc.

Analyser les motifs de départ

On fait l’bilan calmement en s’remémorant chaque instant 🎵

Prêtez une oreille attentive à votre collaborateur lors de l’exit interview 👂 qui vous permettra de collecter des informations pertinentes, notamment sur la perception de l’offboarding. Grâce aux différents feedbacks obtenus, vous aurez la possibilité d’adapter votre stratégie interne et de repérer vos axes d’amélioration.

Rester en contact

Gardez le contact avec votre collaborateur à la suite de son départ pour inscrire la relation dans la durée. Échangez vos coordonnées ou suivez sa vie professionnelle via LinkedIn par exemple. Il est probable qu’il continue d’évoluer dans le même réseau professionnel. Qui sait, peut-être que vos chemins se recroiseront ? 🛣️

Point bonus : Célébrer le collaborateur

Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais oublier le fameux pot de départ ? 🎉 Profitez de ce moment de convivialité pour remercier votre collaborateur. À l’aube d’une nouvelle aventure, il appréciera certainement ce geste. La reconnaissance de vos salariés, y compris lorsqu’ils quittent l’entreprise, envoie un message positif à l’ensemble de vos équipes et les motive.

Et voilà, j’espère que cette NOOUSletter vous aura apporté un maximum de valeur pour piloter votre offboarding de façon aguerrie ! 😊

QUOI vous n’êtes pas encore inscrit à notre NOOUSletter Richesses Humaines ? Cliquez sur le bouton en dessous pour ne pas en perdre une miette 🍴

Inès FAUCOUP

Responsable activité DRH & QSE à temps partagé

Email : ifaucoup@noous.co

Mieux NOOUS connaitre
Parfois, on écrit des articles
Souvent on partage du contenu sympa (et utile) sur LinkedIn

Vous êtes arrivés à la fin de cette NOOUSletter (belle perf’)
Vous pouvez dès à présent reprendre une activité normale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *